a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis.

Latest News

    No posts were found.

Reconnecter avec son corps à travers le pilates après un terrible accident

Celle-ci est une histoire d’espoir, de détermination, de force, mélangée avec un soupçon de miracles. La première fois que j’ai rencontré Justine, elle était comme n’importe quelle jeune femme dans sa vingtaine : présente, curieuse, confiante et vivante. Mais bientôt, j’ai découvert qu’elle n’était pas comme toutes les filles de 26 ans.

LA VIE AVANT L’ACCIDENT

Cette histoire débute alors que Justine était une jeune fille de 16 ans, en santé et active.

Comme plusieurs adolescentes, Justine était sportive et adorait ses cours de gym. Ses sports et activités préférés étaient le volleyball, le ski nautique, la planche à neige, le flag-football et le cheerleading. Pour grandir avec deux frères, on doit être fait fort ; elle se considérait un peu comme un tomboy. En plus d’être sportive, Justine excellait en mathématiques et elle était très ambitieuse, organisée et responsable. Parfois, elle organisait même les finances et les devoirs de ses frères ! Elle aspirait à étudier en gestion des affaires. Elle était sur le bon chemin !

Justine avec sa mère qui est venue l’encourager durant un match de soccer, avant l’accident.

Les fins de semaine, elle allait souvent au chalet familial pour passer du temps en famille et pratiquer ses sports préférés. Elle ne sortait pas fêter toutes les fins de semaine dans les bars (bien que l’âge légal soit 18 ans, la plupart de ses amis avaient de fausses cartes d’identité pour y entrer). Elle préférait faire la fête dans le confort de sa maison avec ses amis proches.

Cependant, le 10 juillet 2010, elle a décidé d’utiliser elle aussi une fausse carte d’identité pour entrer dans une boite de nuit avec ses copines. Elles y ont dansé et eu beaucoup de plaisir ensemble! Justine a maintenu un certain contrôle en limitant sa consommation d’alcool. Puis, elles ont rencontré d’autres amis et ont considéré peu de temps après rentrer chez leur amie pour dormir. Elles planifiaient se payer un taxi avec l’argent qu’elles avaient, mais l’ami d’un ami leur a offert un lift. Elles ne le connaissaient pas vraiment, mais elles se sont dit pourquoi pas ! et garder leur argent.

Elle avait 16 ans. Elle ne se doutait pas qu’elle s’apprêtait à recevoir sa plus grande leçon de vie.

Le conducteur du véhicule de 18 ans était imbu de lui-même et voulait impressionner les filles en conduisant très vite. Quand elle me raconte ceci, j’ai des flashs de moi à 16 ans quand les gars voulaient impressionner les filles, pensant que l’excès de vitesse était un comportement vraiment cool.

Justine était assise derrière Évelyne, son amie d’enfance, qui occupait le siège avant du passager. Leur amie Claudia, quant à elle, était assise derrière le siège du conducteur qui s’est mis soudainement à augmenter la vitesse. Il a alors perdu le contrôle du véhicule et foncé droit dans un arbre du côté avant du conducteur. La voiture fut une perte totale.

Le 10 juillet 2010, la vie de Justine et de ses copines a changé pour toujours.

L’une d’elles a souffert d’un traumatisme crânien. Une autre a subi des blessures à la cheville, le fémur, la colonne lombaire et la hanche. Le conducteur ? Il n’a eu que des blessures mineures. Justine, quant à elle, a souffert de graves blessures abdominales causées par sa ceinture de sécurité. Elle se souvient avoir pensé : « L’auto va exploser, je dois sortir et m’éloigner le plus vite possible ! ».

Elle s’est extirpée de la voiture, sous le choc, sans même réaliser que sa cheville droite était brisée, sa clavicule, son coude et son sacrum étaient fracturés, et ses intestins étaient gravement blessés. Elle était apeurée. « Je veux juste parler à ma mère ! », se souvient-elle. Son abdomen lui faisait tellement mal qu’elle commençait à avoir des hallucinations et des visions étranges.

LA TERRIBLE RÉALITÉ

Dans l’ambulance, elle perdait conscience et son cœur s’est arrêté à deux reprises. Ses intestins broyés ont été sa pire blessure, ce qui entraina des nécroses au petit et au gros intestin. Au début, elle tomba dans un profond coma. Puis, elle fut placée dans un coma artificiel pour que son corp puisse subir des interventions chirurgicales quotidiennes et lui permettre de récupérer. Je dis souvent à mes clients (et mes enfants !) que le repos est la meilleure médecine!

Justine dans le coma
Justine dans le coma

Elle a été opérée tous les jours pendant 10 jours. Elle était en hémorragie constante et, pour une raison mystérieuse, de petites portions de ses intestins mourraient tous les jours !

Son abdomen a été laissé ouvert pendant ces 10 jours afin de couper les parties mortes de ses intestins.

Elle est arrivée au point où son petit intestin ne mesurait que 30 cm et elle perdu le ¾ de son colon. Pour un être humain en santé, la longueur moyenne du petit intestin est de 6 m et de 1,5 m pour le gros intestin.

La perte de ces organes devenait de plus en plus cruciale.

Les médecins s’inquiétaient même de l’activité cérébrale de Justine. Alors, toujours dans un coma artificiel, les médecins ont décidé de lui poser des questions auxquelles elle pourrait répondre grâce à un petit serrement de la main. Miraculeusement, elle fut capable de serrer la main et ainsi confirmer qu’elle était bien consciente !

After transplant
Après sa greffe

Comme elle n’absorbait pas assez de nutriments, les médecins commencèrent à suppléer son alimentation artificiellement par voie intraveineuse.

Elle a aussi souffert d’une jaunisse et il fallut éventuellement la transférer dans un hôpital spécialisé en nutrition parentérale.

Elle a eu une stomie, qui est une petite ouverture sur l’abdomen permettant l’évacuation des selles et de l’urine dans un sac. Elle est restée dans cet hôpital pendant à peu près sept mois. Elle a fait beaucoup de physio. Elle a appris comment changer sa stomie et comment se brancher à un cathéter afin de se nourrir par voie intraveineuse pendant toute la nuit. Elle a supplémenté son alimentation de cette façon pendant 5 ans !

BESOIN D’UNE GREFFE

Le temps n’était pas en sa faveur et elle avait désespérément besoin d’une greffe d’intestin. Ses veines étaient souvent infectées, donc elle commençait à manquer de bonnes veines pour insérer ses cathéters. Il a même fallu qu’elle utilise sa jugulaire à un point.

Elle a été mise sur la liste prioritaire pour une greffe et, en 2015, elle a finalement eu la bonne nouvelle qu’elle rêvait d’entendre ! Elle a reçu sa greffe en 2015, ce qui lui a permis de finalement se débarrasser de ses cathéters et de sa stomie !

Durant ses traitements de chimio.
Durant ses traitements de chimio.
Après l’opération pour son hernie.
Après l’opération pour son hernie.

Cependant, ses défis n’étaient pas terminés ! En raison de l’ouverture et de l’étirement prolongé de ses tissus abdominaux pendant 10 jours, elle a développé une hernie.

Comme si ce n’était pas suffisant, on lui a diagnostiqué un cancer postopératoire, qui est une tumeur lymphatique reliée au virus Epstein-Barr (EBV). Elle a reçu des traitements de chimio pendant 3 mois, incluant des injections de chimio dans la moelle épinière.

Elle a perdu ses cheveux et, de 2015 à 2018, ses menstruations étaient constantes. Aussi, elle a rejeté la greffe deux fois et, finalement, elle fut maintenu en ménopause temporaire. Wow ! C’est beaucoup !

LA FORCE ET PERSÉVÉRANCE DE JUSTINE

Au travers de tous ces traumatismes et défis, Justine est restée forte, persévérante et courageuse. Elle est même partie trois semaines en Europe avec son amie Evelyne et son autre amie « Mme Stomie ». À part les besoins de base, Justine a voyagé avec deux glacières pour y mettre ses sacs de nourriture et un sac de hockey pour son équipement médical (pansements, cathéters, tubes, etc.).

Justine lors de son voyage en Europe, 4 ans après son accident.
Justine lors de son voyage en Europe, 4 ans après son accident.

Elle devait parfois même grimper jusqu’à trois paliers d’escaliers avec tout ce bagage ! Ce n’était pas facile, mais, ensemble, elles ont réussi et vécu un voyage mémorable !

Elle était déterminée à ne pas se laisser abattre par ces défis, ni la définir, ni l’empêcher de vivre pleinement sa vie.

Soirée de filles avec Evelyne et Claudia!
Soirée de filles avec Evelyne et Claudia!

L’ARRIVÉE DU PILATES DANS SA VIE !

Justine, qui a toujours été active et motivée dans le passé, a appris à la dure qu’on a seulement un corps et qu’on doit en prendre soin. Sa belle-mère, la femme de son père, avait un Reformer à la maison et proposait toujours à Justine de l’essayer.

Justine souriante sur un Reformer STOTT PILATES
Justine souriante sur un Reformer STOTT PILATES

Alors en 2012, sa passion pour le Pilates a émergé ! Elle a commencé doucement, en privé avec un prof STOTT PILATES© (Genevieve Bolla -Studio Set), et ce, afin d’améliorer sa force et sa mobilité. 

Elle a travaillé au sol et sur le Reformer pour améliorer la mobilité de sa cheville droite et aider à gérer ses douleurs au dos et pelviennes. STOTT PILATES© est très polyvalent, en plus d’être reconnu à travers la communauté de pilates comme étant une excellente approche pour les douleurs et blessures.

Il peut être adapté à n’importe qui. J’adore la précision de cette méthode, car on peut suivre le rythme et les besoins de nos clients.

En faisant du Pilates régulièrement 2-3 fois par semaine, des massages, de la physio et de l’ostéopathie, Justine est devenue plus forte et plus mobile. Elle trouve que le pilates offre des mouvements plus profonds, contrairement aux exercices effectués dans un gym.

Elle a renforcé ses muscles abdominaux en profondeur et renoué avec sa respiration. Ses jambes se sont renforcées, ce qui a amélioré sa posture et lui permettre de se sentir plus grande !

Elle est reconnaissante de la progression de chaque exercice de pilates. Aujourd’hui, elle suit des cours en groupe et elle est capable de faire les exercices plus complexes tout en étant à l’écoute son corps.

Elle adore que le pilates lui permette d’être dans le moment présent.

À l’hôpital, elle a su apprécier vivre dans le moment présent quand les gens venaient la visiter. Elle sentait vraiment passer des moments de qualité et de beauté avec les personnes qu’elle aimait le plus au monde. « Je me suis beaucoup rapproché de ma mère et de mon père, ils sont devenus mes meilleurs amis », réfléchit-elle.

Maintenant, elle vit une journée à la fois. Elle vit dans le moment présent, comme le pilates. Parfois, elle a peur de penser trop loin dans le futur. Personne ne sait ce qui nous attend dans la vie. Soyons présents, ici et maintenant.

« N’OUBLIEZ JAMAIS QUE LE TEMPS, C’EST PRÉCIEUX ! » DIT JUSTINE, 26 ANS

*Le jeune conducteur a été condamné à une peine de prison. Depuis, les pères de ces jeunes femmes ont créé Cool Taxi, un système de coupon prépayé pour taxi quand vous n’avez pas d’argent. Vous pouvez l’acheter en ligne pour vos enfants afin de l’utiliser quand ils ont peur, ils sont pris ou s’ils n’ont pas d’argent. Justine vient de compléter ses formations STOTT PILATES© au sol et sur le Reformer chez Connexion Pilates. Elle commence tranquillement à donner des cours de pilates à Laval et à Montréal. Elle espère partager sa passion de créer des liens entre le corps et l’esprit, guérir par le mouvement et utiliser la force mentale pour devenir plus solide et connecté.

Auteure : Brigitte Robitaille

photo portrait de Brigitte Robitaille de Inspire Mouvement

Brigitte Robitaille enseigne le STOTT PILATES© depuis plus que 15 ans et adore partager sa passion pour la connexion entre le corps et l’esprit. Elle forment aussi les futurs instructeurs STOTT PILATES© depuis 10 ans et adore partager ses connaissances aux étudiants qui recherchent un entrainement plus profond. Elle enseigne les clients de tous les ages mais surtout ceux avec des besoins particuliers à Montréal et Rosemère. Elle est aussi spécialiste en exercice prénatal et postnatal. De plus, elle pratique  la massothérapie, le Brain-Gym, le EFT/tapping. Elle est satisfaite de savoir qu’elle fait une petite différence dans la vie de ses clients et qu’elle peut surtout les aider à mieux connecter à leur véhicule corporel 😊 Lorsque ses filles auront à peu près 16 ans, elle planifie contacter Justine pour qu’elle puisse leur conter son histoire!

Respirez, grandissez et laisser-aller,

Brigitte xx