a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis.

Latest News

    No posts were found.

 

Blog

Une cliente Pilates atypique!

Cette prochaine histoire est une histoire d’espoir. Avec tout ce qui se passe dans notre monde en ce moment, je voulais partager un peu de luminosité dans toutes les ténèbres. L’étoile brillante de cette histoire est ma cliente Pilates, Mara. Elle pratique le Pilates avec moi depuis plus de 10 ans et à chaque séance j’apprends quelque chose de nouveau d’elle!

Voici l’histoire d’espoir et de lumière de Mara

Mara était une adolescente très active qui aimait le volley-ball, le canoë, l’équitation, les cours de gym et la nature. Elle était également une guitariste très passionnée. Rien ne la rendait plus heureuse que de pratiquer ses sports préférés et sa passion pour la guitare. Mais un jour, tout cela a changé. Et une simple habitude quotidienne comme regarder dans le miroir pour vérifier s’il y a une «miette sur mon visage» deviendrait l’un des défis les plus difficiles pour cette jeune fille.

Une nouvelle dévastatrice

À l’âge de 15 ans, Mara traverserait un profond sentiment de perte et d’incertitude.

Au début des années soixante-dix, au plus fort de son adolescence sportive, Mara a commencé à remarquer une douleur et une faiblesse dans son épaule droite. Elle pouvait à peine lancer une balle. Elle a rendu visite à son médecin qui a d’abord pensé qu’il s’agissait d’une inflammation musculaire ou d’une déchirure. J’aurais aimé pouvoir dire que c’était ça, mais après une biopsie du tissu de son épaule, ils ont trouvé une grosse tumeur coincée dans son épaule droite. Le pire cauchemar de tous les parents!

Au début, ils pensaient qu’il s’agissait d’un sarcome synovial, ce qui est très rare et très difficile à traiter. La chimiothérapie serait trop risquée pour le cœur et comme c’était au début des années 70, les interventions n’étaient pas aussi sophistiquées qu’elles le sont aujourd’hui.

L’option la moins dommageable pour cette jeune fille était de lui amputer le bras et l’épaule!

L’acceptation de la perte de son bras droit

Après avoir accepté cette nouvelle, Mara l’a accepté comme un fait, comme si c’était quelque chose qui devait être fait. Bien sûr, elle ne sautait pas de joie, mais elle savait que c’était sa seule option pour continuer à vivre une vie saine, bien que certainement différente de celle à laquelle elle était habituée.

Jusqu’aux dernières minutes avant son opération, elle jouait de sa guitare chérie.

Après son opération, elle a eu beaucoup d’inconforts physiques et de douleurs fantômes. C’est là qu’elle a commencé à réaliser qu’elle était différente. À cette époque, il n’y avait pas beaucoup de soutien psychosocial. Elle avait peur de retirer le pansement et elle ne pouvait pas se résoudre à se regarder dans un miroir.

« Je suis encore moi, » elle réalisa

Finalement, elle est allée à un centre de réadaptation multidisciplinaire avec des physios, des ergothérapeutes et des médecins. C’est là que tout a changé pour le mieux.

L’une des premières choses que son médecin lui a fait faire était de se regarder dans le miroir. Au début, elle avait peur et il était difficile de se regarder – son nouveau soi avec un seul bras – mais quand son médecin l’a amenée à se faire face, littéralement debout derrière elle, l’encourageant à se regarder dans le miroir, elle a été capable de prendre son courage à deux mains et de le faire. Elle a immédiatement senti toute l’anxiété la quitter. Elle se voyait encore.

De nombreux défis à l’horizon

En tant que droitière, Mara a dû réapprendre à écrire en tant que gauchère. Elle a beaucoup travaillé sur la coordination et la motricité fine de sa main et de son bras. Apprendre à écrire était probablement l’un des plus grands défis et elle était parfois très frustrée. Cependant, Mara était le genre de personne qui aimait les défis, elle aimait la résolution de problèmes et cela ne faisait pas exception. Elle était une fille déterminée et persévérante et elle avait également la chance d’avoir des parents très solidaires qui voulaient qu’elle soit indépendante.

Un jour, alors que Mara essayait de couper des légumes, elle s’est découragée. Elle ne savait pas comment couper une putain de tomate d’une seule main! Je veux dire, pensez à la façon dont vous coupez vos légumes? Vous utilisez votre autre main pour stabiliser vos légumes, n’est-ce pas? Alors, voyant sa fille devenir si frustrée, son père lui a construit une planche avec une fourchette courbée pour qu’elle puisse réussir à couper ses tomates. La victoire!!

Vous vous demandez peut-être pourquoi elle n’a pas utilisé de prothèse de bras? Ce n’était pas si simple pour Mara parce que toute l’épaule avait disparu. Normalement, vous avez besoin d’une articulation pour y fixer la prothèse. Pour elle, le plus important était le confort et la fonctionnalité, pas l’apparence. Elle a donc appris à faire les choses en utilisant uniquement son bras gauche du mieux qu’elle pouvait.

Malheureusement, Mara n’était pas au bout de ses peines

Malheureusement, ce ne serait pas son dernier problème de santé. À l’âge de 22 ans, ils ont découvert une autre tumeur dans son poumon inférieur gauche. Heureusement, ils ont pu enlever sa tumeur ainsi que des parties de son poumon gauche sans avoir besoin de chimio ou de radiothérapie. Elle s’en est sortie «facile» cette fois, mais les choses ont empiré quelques années plus tard et elle est tombée très malade. Elle était faible, avait une forte fièvre, des douleurs et une distension dans l’abdomen. Ils ont trouvé une grosse tumeur nécrotique sur ses glandes surrénales. Maintenant, elle aurait besoin de chimio. Elle ferait face à une autre perte – ses cheveux. Et cette fois, c’était vraiment dur pour son corps. Mais heureusement, la chimio a fonctionné!

Recommencer à s’activer et bouger

Après la chirurgie et la chimiothérapie, sa santé a commencé à revenir, tout comme sa passion pour le mouvement. Elle a recommencé à pratiquer des activités de plein air telles que la randonnée, la natation, le jogging, le ski de fond et même l’équitation. C’était probablement le plus difficile car cela nécessitait beaucoup de force et d’équilibre – quelque chose qui lui serait utile quand elle a commencé son Pilates des années plus tard.

Plus confiante et solide grâce au Pilates

Mara s’est toujours sentie plus centrée et stable lorsqu’elle a un centre ( »Core ») solide. Cela semblait plus facile à réaliser dans la vingtaine et la trentaine, mais en vieillissant, elle a dû travailler plus fort pour maintenir cette force et cette stabilité. Son bras travaillait également deux fois plus de temps, donc il était facilement tendu avec ses muscles du dos.

Quand je me sentais faible, je me sentais vulnérable.

Elle a commencé à faire du Pilates dans la quarantaine et elle a immédiatement ressenti ce lien avec son centre et sa stabilité. Ce sentiment de force et de stabilité qu’elle a appris dans son Pilates lui a donné confiance en elle et l’a fait tomber amoureuse du Pilates.

Un bilan de santé top notch, à l’exception de…

Au milieu de la quarantaine, on lui a diagnostiqué une ostéoporose sévère, ce qui l’a totalement prise par surprise. Ayant été sans cancer et en bonne santé depuis l’âge de 25 ans, elle croyait que bien manger, sans aliments transformés et rester active la garderait en bonne santé et forte.

Elle a cependant appris que la chimiothérapie qu’elle avait prise pour son cancer dans la vingtaine l’avait poussée vers une ménopause précoce et avait probablement causé une ostéoporose sévère. Elle avait les hanches d’une femme de 80 ans!

Elle a été mise sous traitement contre l’ostéoporose, a été encouragée à marcher (pas à faire du jogging) et à continuer son pilates. Elle a également jeté les chaussures à talons hauts et les gougounes pour de meilleures chaussures! Aussi, elle se précipite moins pour réduire le risque de tomber et de se blesser aux hanches.

Mara recherche LE bon instructeur de Pilates

Lorsqu’elle cherchait le bon instructeur de Pilates, il était important pour elle de trouver quelqu’un en qui elle pouvait avoir confiance, qui avait l’expertise et une certaine curiosité et capacité à sortir des sentiers battus – Mara n’est pas une cliente typique comme vous pouvez l’imaginer!

D'après mon expérience, les personnes qui me rencontrent au départ voient très souvent une personne avec un bras en premier et elles voient des limites. Ils regardent ce que je ne peux pas faire par rapport à ce que je peux faire. C'est naturel. J'étais vraiment préoccupée de trouver quelqu'un qui ne serait pas intimidé, qui pourrait personnaliser un programme qui fournirait un répertoire complet. En rencontrant Brigitte, j'ai tout de suite su que j'avais trouvé cette personne. Brigitte avait la bonne énergie, la positivité, les connaissances et la pensée créative pour m'aider. Je n'avais pas tort. Brigitte me pousse quand j'en ai besoin et en même temps me guide très attentivement, avec des corrections rapides. Elle offre des explications claires et fluides pour me guider à travers les exercices. Cela me permet de me concentrer sur la routine d'une manière détendue et sûre.

Trouver le programme de Pilates qui lui conviendrait

En travaillant avec Mara, je m’assure de discuter de ses objectifs et de concevoir un programme qui se concentre sur la force du tronc, l’équilibre et le renforcement de tous les petits muscles et zones qui ont tendance à être ignorés dans votre routine de gym typique – beaucoup de travail des pieds, des chevilles et des mains. Je suis capable de pousser Mara et parce que ses abdos sont si fort, j’oublie parfois qu’il y a des exercices qu’elle ne peut pas faire!

Dès le moment où elle est entrée dans le studio de Pilates, je savais qu’elle serait un défi qui valait la peine d’être relevé – Mara n’est pas la seule à être motivée par des défis 😉

Plusieurs fois, si c’est un nouvel exercice que je présente, je vais l’essayer sur moi-même avant en utilisant uniquement mon bras gauche pour que je puisse avoir la sensation. Et d’autres fois, je le découvre sur place et ensemble nous parvenons à trouver un moyen créatif de le faire fonctionner!

Mon objectif principal n’était pas qu’elle ne soit pas capable de faire les choses, mais comment je pouvais encore défier l’athlète intérieure en elle tout en étant consciente d’utiliser les modifications appropriées pour sa situation.

Nous avons même réussi à faire les Back Splits sur le Reformer en utilisant des accessoires!

Pilates en temps de COVID-19

Avant COVID-19, j’utilisais beaucoup d’exercices de chaise de stabilité, Cadillac et Reformer pour ajouter une résistance supplémentaire. Des ajustements simples comme l’ajout d’un rembourrage doux sur son côté droit contre l’épaulette du Reformer rend les choses plus confortables pour elle. De plus, rester à proximité, avec un coup de main, pendant les exercices d’équilibre, lui donne un sentiment de sécurité et de confiance. Maintenant que nous le faisons en ligne, je suis toujours en mesure de la défier!

Je travaille beaucoup le renforcement de ses hanches en faisant beaucoup d’exercices debout pour ajouter de la charge, on utilise de petits équipements comme le Flex-Band et le Fitness Circle pour ajouter de la résistance et le mini ballon de stabilité et Foam Roller pour travailler sur l’équilibre, la force du centre ( »Core ») et la mobilité.

Se concentrer sur le renforcement des stabilisateurs profonds, les abdos profonds tout en faisant des mobilisations et des relâchements doux a permis à Mara de bouger plus fluidement dans sa vie quotidienne. C’est l’idée du Pilates…rendre les tâches quotidiennes plus fonctionnelles et plus fluides!

Et cela donne à Mara une grande confiance et une formidable sensation de bien-être.

La respiration, c’est thérapeutique!

Le Pilates attire également l’attention sur la façon dont nous respirons et c’est aussi l’un de mes objectifs lorsque je travaille avec Mara. Grâce à une respiration tridimensionnelle profonde, nous accédons aux parties sous-utilisées de nos poumons, ce qui nous permet d’avoir plus de liberté de mouvement, plus de force intérieure et plus de calme de l’esprit.

Je suis incroyablement chanceuse et reconnaissante d'avoir trouvé Brigitte qui a une expertise, beaucoup de connaissances et l'intérêt de m'aider.

Et je lui dis toujours, c’est elle qui m’inspire à sortir des sentiers battus! Elle stimule ma curiosité et m’inspire à trouver des moyens stimulants pour qu’elle se sente forte, mobile et connectée grâce à des mouvements conscients et à une respiration profonde.

Lorsque vous pensez que vous ne pouvez pas surmonter quelque chose, souvenez-vous de l’histoire de Mara et de votre propre force intérieure qui peut vous surprendre et vous aider à y arriver.

Et revenez toujours à votre respiration profonde, elle sera toujours là.

Auteure : Brigitte Robitaille

Brigitte RobitailleBrigitte Robitaille enseigne le Pilates depuis plus de 16 ans et adore partager sa passion pour les connexions entre le corps humain et l’esprit. Elle forme les prochains instructeurs de STOTT PILATES © depuis plus de 10 ans et est passionnée par le partage de ses connaissances avec des étudiants passionnés à la recherche de quelque chose de plus profond. Elle enseigne à Montréal, Rosemère et plus récemment par Zoom! Elle se concentre sur les soins prénatals, postnatals, elle accompagne également les enfants et une clientèle de tous âges ayant des besoins et des blessures spécifiques. Elle anime des retraites et des ateliers pour les femmes sur le plancher pelvien et la diastase à Montréal et sur la Rive-Nord. Elle pratique également la massothérapie, le Brain-Gym et l’EFT / Tapping car si elle peut aider les gens à se connecter au vaisseau qui les transportent partout toute la journée. Elle est heureuse 😊

Respirez, grandissez, et laissez-aller,

Brigitte xx